• La maîtrise des dépenses : dépenser mieux si l’on ne peut dépenser moins ;
  • La sélection rigoureuse des entreprises qui interviennent dans la copropriété afin d’apporter les meilleurs services aux copropriétaires, tant dans la rapidité que dans la qualité d’exécution, à un prix maîtrisé ;
  •  La renégociation régulière de l’ensemble des contrats de prestataires de services ;
  • La mise en œuvre des travaux votés par l’assemblée générale des copropriétaires et des travaux d’entretien courant ;
  • La mise en place des projets de rénovation et de conservation des parties communes de la copropriété.